L’inscription de ce mets succulent à mon répertoire me vient de mon amie Maha, talentueuse créatrice de toutes les bonnes préparations du restaurant Govinda Vegetarian (à Mendoza en Argentine) … La première fois que j’ai fait goûter cette recette vegan de ragoût à

des amis qui ne sont pas végétariens, ils ont littéralement été fascinés par la palette de saveurs, les couleurs et la consistance de ce plat qui ne fait en rien regretter l’absence de viande … loin de là ! 

 (Pour 3 ou 4  personnes) Temps de préparation: 15 minutes – Temps de cuisson: 15 minutes

 

  • 100 g de « Viande végétale » (soja déshydraté en cubes)
  • 100 g de Carottes coupées en fines rondelles
  • 1/2 Poivron rouge coupé en julienne 
  • 1 petite tête d’Ail, finement hachée
  • 4 Tomates mûres coupées en petits dés
  • 2 Courgettes rondes coupées en cubes moyens
  • 1 branche tendre de Céleri
  • 1/2 botte de Coriandre fraîche
  • 1 c. à soupe de Sucre intégral
  • 1/2 c. à café de Sel de mer
  • 5 cl de sauce de Soja
  • 5 cl d’Huile de Tournesol

 

Préparation :

Mettre les cubes de soja à s’hydrater pendant 10 minutes dans de l’eau bien chaude. Au terme de ce délai, presser à la main jusqu’à éliminer tout le liquide et réserver.

Pendant que le soja s’hydrate, laver puis peler les carottes et les découper en fines rondelles. Rincer le poivron et le découper en julienne ou en petits dés. Eplucher puis hacher l’ail très finement. Rincer les tomates et courgettes et les découper en cubes de taille moyenne. Rincer la branche de céleri, la fendre et la découper en petits morceaux. Rincer la coriandre, ôter les tiges et hacher les feuilles.

Faire sauter dans l’huile les végétaux dans l’ordre suivant : d’abord les carottes et 2 ou 3 minutes après, incorporer le poivron, ensuite l’ail, les tomates, puis les courgettes à la fin. Remuer de manière permanente à feu assez fort jusqu’à dorer.

Ajouter alors les cubes de soja ainsi que la coriandre et le céleri. Baisser le feu, ajouter sel et sucre, mélanger puis au final incorporer la sauce de soja et retirer du feu.

On peut servir accompagné d’un bon riz basmati. Egalement comme je suis très amateur d’épices piquantes, je prépare parfois ce plat avec du piment fort (1/3 de c. à café) et j’ajoute un peu de maïs en boîte, dont la douceur contraste avec le piment … Humm

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • StumbleUpon
  • Pinterest
Name Email: