Poivrons Farcis

J’aime tout spécialement cette recette végétarienne de poivrons farcis, non seulement parce-qu’elle est succulente et facile à réaliser, mais aussi parce-qu’elle met en oeuvre des poivrons grillés…Mon enfance au bord de la Méditerranée, en Algérie, a été ponctuée de ces longues journées de grande chaleur qui se terminaient souvent en compagnie de

nombreux amis de ma famille, autour d’une anisette (j’étais trop petit pour en boire :+) et près d’un barbecue. Vous me direz que ce n’était probablement pas très végétarien tout ça … et vous aurez raison !

Cependant il y avait toujours les poivrons que l’on laissait griller sur les restes de braise pour ensuite les préparer avec un peu d’ail et d’huile d’olive … A ce moment là du repas, les parents en général étaient déjà bien lancés dans leurs conversations et nous, les enfants, nous pouvions librement tournoyer et jouer près du feu … d’où l’affection particulière que je témoigne aux poivrons grillés !!!

La recette que je vous propose ici, outre le fait de griller les poivrons, consiste également à les paner, à les farcir d’un peu de fromage puis à les passer quelques instants au four.

(pour 4 à 6 personnes)Temps de préparation total environ 1h
  • 4 ou 5 poivrons rouges (en général on compte 1 poivron de taille moyenne par personne; on peut aussi utiliser des poivrons verts mais la saveur est un peu plus amère).
  • 200 à 300 g de fromage de type gruyère ou mozzarella

Pour la panure et l’assaisonnement (les doses d’ingrédients seront éventuellement à adapter en fonction de la quantité de poivrons) :

  • Eau environ 30 cl
  • Farine autolevante (= farine avec de la levure incorporée) 100 g
  • Sel de mer 4 g
  • Origan 2 g
  • Cumin moulu 6 g
  • Curry en poudre 4 g
  • Curcuma 4 g
  • Piment rouge moulu 3 ou 4 g
  • Chapelure 40 à 50 g
  • un peu de papier métal

Après avoir lavé et séché les poivrons, on les passe directement sur la flamme jusqu’à ce que leur peau soit bien calcinée: 

Il est souhaitable d’utiliser une pince si l’on ne veut pas se brûler les doigts, et il faut éviter d’attraper les poivrons par la tige car celle-ci pourrait se briser …Dès que les poivrons sont uniformément brûlés (n’ayez pas peur, ils ne vont pas s’enflammer :+), on les retire de la flamme puis, astuce importante pour pouvoir les peler plus facilement par la suite, on enveloppe immédiatement chacun d’eux dans un peu de papier métal (ou journal).

5 à 10 minutes plus tard, grâce à l’humidité maintenue à l’intérieur du papier lors du refroidissement , on ôte ce dernier et on constate, ô merveille, que la peau s’enlève assez facilement avec les doigts (si l’idée du passage sous l’eau vous vient à l’esprit, oubliez-la car les poivrons en perdraient beaucoup de saveur).

 Une fois les poivrons pelés, on les découpe en tanches dans le sens de la longueur, des tranches de 5 à 7 cm de large selon les poivrons, puis on va les enrouler autour d’une petite barre de fromage (4 à 5 cm x 1cm x 0,5 à 1cm d’épaisseur).

 

Il est alors temps de paner les poivrons. Pour cela, avant de les passer dans la chapelure, il faut au préalable mouiller chaque « rouleau » dans le mélange suivant (que l’on aura pu préparer tandis que les poivrons étaient enveloppés dans le papier) : on mélange la farine, le sel et les épices dans un bol, puis on y verse l’eau petit à petit … cela ne doit pas être trop liquide (en cas de problème, si on a mis trop d’eau, rajouter un peu de farine).

Une fois les rouleaux panés, on les dispose sur une plaque ou un plat à gratin que l’on aura très légèrement huilé auparavant. On verse alors un léger trait d’huile d’olive sur le dessus et au milieu de chaque colonne de poivrons disposés dans le plat.
On enfourne à feu moyen et on laisse environ 15′, juste le temps nécessaire pour que le fromage fonde et que la chapelure dore un peu … humm, il ne reste plus qu’à se régaler !

J’ajoute un trait de sauce de soja sur les poivrons farcis avant de les déguster… Miamm!

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • StumbleUpon
  • Pinterest
Poivrons-Farcis-a

Poivrons Farcis

Email This Post
Download PDF

COMMENTAIRES (18)

  • Diane |

    cela me donne faim! je vais ce weekend la realiser et te dirai si mes hommes l’ont aimee car j’ai depuis hier Max à la maison! Besos

    Répondre

  • Nemiri Françoise |

    ¡ Enhorabuena ! Des recettes qui donnent envie de mettre le main à la pâte, des explications très claires et des commentaires intéressants. C’est installé sur ma barre d’outils.

    Répondre

  • martin |

    Bonsoir,

    Votre recette « Poivrons farcis » est un vrai plaisir à suivre déjà et à réaliser sûrement. Je vais bien la garder pour la confectionner dans quelques jours. Il est 19heures30 et j’ai tout à coup une faim de loup. Ce n’est pas sérieux, surtout que j’ai pris comme résolution de ne plus faire un repas complet le soir. Je suis devenu très « soupe » et je me régale. Mais là avec vos poivrons, je craque et ça fait du bien. J’imagine déjà comme je vais m’y prendre pour réaliser votre recette. En plus étant en Savoie je ne manque pas de bons fromages. Au fait il faut que je vous dise: L’article est très bien écrit et les photos très belles. Bel équilibre texte,recette,photos. Merci

    Répondre

  • Aymeric |

    Sans être végétarien, je mange quand même des légumes, (si si..) et je dois dire que ce blog donne vraiment faim !
    Bravo, continue.

    Répondre

    • Philippe Schell |

      Merci Cher Aymeric ! … l’important c’est de se faire plaisir, surtout quand on sait qu’on ne fait pas de mal aux autres … vas-y , ne te prive pas :+)

      Répondre

  • Sylvie Bredier |

    Bonsoir Philippe,
    J’ai réalisé cette recette avec deux poivrons rouges seulement alors j’ai dû changer les proportions. De plus, j’ai utilisé une farine sans levure et une chapelure du commerce ! Malgré ces trahisons, le résultat était honorable. Accompagné de riz basmati, ces poivrons farcis sont délicieux. A refaire, donc, mais cette fois-ci en étant fidèle à la recette. Je suis admirative de la belle chapelure de la photo et des poivrons bien réguliers dans leur plat. Je découvre avec plaisir toutes les autres recettes.

    Répondre

    • Philippe Schell |

      Merci Sylvie pour ton commentaire, et bravo pour t’être lancée !!! Toutes les recettes sont appelées à recevoir l’apport de chacun(e), elles sont vivantes … l’important c’est que le résultat t’ait plu au final ! ;+)
      En cas de doute, n’hésite pas à me poser tes questions !
      Cordialement!

      Répondre

  • anne riéra |

    c’est super de découvrir une nouvelle facette de toi à travers tes recettes, j’essaierais bien ces poivrons, jusque là je me suis toujours arrêtée à la phase avant « panage ».
    j’ai des petites recettes qui pourraient t’intéresser et les échangerais avec plaisir.

    Répondre

    • Philippe Schell |

      Très bien !!! N’en restons pas là avec nos bonnes intentions … OK pour tous les échanges de recettes avec aussi beaucoup de plaisir de ma part, Chère Anne :o )
      Et puis tes suggestions et ou critiques m’intéressent !!!

      Répondre

  • babeth dufresne |

    Je me suis régalée avec ces poivrons. Je me suis juste permis d’ajouter de la coriandre. Vieille habitude qui me rappelle mon pays natal. Merci Phil

    Répondre

    • Philippe Schell |

      Bravo Babeth ! les recettes sont faites pour évoluer et être personnalisées :+)
      Tu as ajouté la coriandre (« kosbour ») dans le liquide pour mouiller avant la panure ou à l’intérieur du poivron, avec le fromage?
      Bises

      Répondre

      • babeth dufresne |

        dans les deux car je suis une fan. Merci encore. C’est vrai que la littérature qui accompagne ces recettes est non seulement intéressante, mais aide réellement à la confection de ces plats

        Répondre

  • vahina |

    P’tit conseil pratique pour griller les poivrons. Coupez-les en 2, enlevez les graines, et faites-les griller au gril du four côté peau dessus. Mettez-les ensuite dans une poche en plastique 10 mns et pelez-les.
    Un homme en cuisine, j’adore!.

    Répondre

    • Philippe Schell |

      @ Vahina : La méthode que je préconise marche pas mal, c’est notamment celle qu’utilise le restaurant où je l’ai apprise et qui a beaucoup de succès … mais merci de faire part de ta méthode que j’essaierai également (mais j’imagine que ça doit prendre plus de temps, utiliser le gril au lieu de mettre les poivrons sur la flamme directement? ).
      En tout cas, merci quand même de penser à un pauvre homme en cuisine (…il paraît que ce sont les femmes qui entretiennent le machisme) ;-)
      Amitiés

      Répondre

  • Pompon |

    Si cette recette est aussi bonne que les autres , Miam, Miam on va se régaler, il ne faut
    pas trop d’ingrédients , ceux dont on a besoin sont souvent ds le placard de la cuisine.

    Répondre

    • Philippe Schell |

      Promis, on essaye dans les huit jours ! ;-)

      Répondre

  • charlotte |

    Bonjour Philippe,

    je découvre ton blog. Superbe.

    Les poivrons grillés j’adore. Je les ai vu aussi grillés sur la braise, en Algérie. Je ne connaissais pas ta recettes de poivrons, je vais l’essayer. Moi les poivrons , je les fais au four, chaleur tournante à 220° Je les laisse refroidir dans du journal. J’ai fait un livre de recettes sur le kindle avec quelques recettes d’Algérie.

    Bonne soirée

    Charlotte

    Répondre

    • Philippe Schell |

      Bonjour Charlotte,

      Merci pour ton commentaire et pour évoquer ces couleurs et saveurs de l’Algérie aimée ;-)
      Tu me passeras les coordonnées de ton livre, je me ferai un plaisir d’en parler et d’essayer celles de ses recettes qui sont végétariennes !
      A bientôt! Bises

      Philippe

      Répondre



Commentaires